CORPS À CORPS

Dany Quine, Le Soleil, 22 avril 1995

 

Des petites Vénus mythiques du paléolithique jusqu'aux nus provocants d'Éric Fischl, le corps humain n'a cessé de fasciner l'oeil et l'esprit des artistes. D'ailleurs, ce thème demeure sans aucun doute le plus récurrent de toute l'histoire de l'art. Les galeries Linda Verge et Estampe Plus présentent respectivement le travail récent de deux artistes. Marc Paquet et Claude Saint-Jacques, qui nous proposent deux façons bien différentes de célébrer le corps...

...À la galerie Estampe Plus, l'artiste montréalaise Claude Saint-Jacques, qui expose pour la première fois en solo à Québec, fait du corps sa thématique de prédilection. À l'instar de Paquet, elle présente des corps tronqués et évoque à travers eux l'idée de la sensualité. Cependant, sa façon de traiter le sujet nous mène loin de la manière plutôt descriptive et séduisante de Paquet.

Ici, il est plutôt question de l'idée du corps que du corps lui-même. Scindant les surfaces sombres et terreuses des toiles, des masses élancées surgissent de l'ombre en laissant supposer, par quelques discrets indices, qu'il s'agit de corps nus. Ces êtres sans têtes, presque asexués, semblent à la fois prisonniers et en proie à l'exaltation. On ne sait trop s'il s'agit de suppliciés ou de personnages en allégresse levant les bras vers le ciel.

Sous les couches de peinture, on décèle des traces d'écriture. D'ailleurs, Saint-Jacques commence souvent ses oeuvres en y inscrivant des mots. &laqno; Je pars de l'idée que chaque corps a une histoire », précise-t-elle. En réalisant chacune de ses oeuvres, Saint-Jacques cherche, au-delà des apparences, à témoigner d'existences.

Dans cette démarche, l'artiste préfère utiliser ses mains plutôt que le pinceau. Ainsi, elle semble mener un corps à corps avec ses toiles. Accompagnant l'exposition, deux vidéo-clips, où l'on voit l'artiste au travail dans un tourbillon d'images et de musiques, en témoignent de façon éloquente. Bien que le langage particulièrement animé du clip ne cadre pas tellement bien avec le caractère plutôt méditatif des oeuvres de Saint-Jacques, il permet d'apprécier la technique originale de la peintre.


retour